Michel Nicole-MERCI
3 juin, 2010 @ 11:50 EXCEPTIONNEL

SAINTE-MARIE

Michel Nicole terrassé par une crise cardiaque

H.S. / M.Th. France-Antilles Martinique 02.06.2010

e6f7e9135d7aa92bdae87c6159f60f2374176fam03.jpg

Michel Nicole

Entrepreneur de spectacle très connu sur l’île et au delà,

Michel Nicole s’est éteint lundi à son domicile au Vauclin.

Un « boss » du show biz martiniquais s’en est allé.
Le monde du spectacle martiniquais vient de perdre l’une de ses grandes figures. Âgé de 74 ans, Michel Nicole a succombé à une crise cardiaque lundi à son domicile au Vauclin. Ce Samaritain d’origine s’est illustré dans le milieu artistique local en organisant de nombreux grands événements culturels et une multitude de soirées surchauffées dans les paillotes de la Martinique des années 70-80.

« Mon père avait foi en ce qu’il faisait et possédait une grande force de persuasion, je crois que cela a été la clé de sa réussite professionnelle. Il y a un grand paradoxe entre l’homme d’affaires populaire que connaissaient certains et l’homme discret et généreux qu’il était réellement. Même lorsqu’il a pu gagner beaucoup d’argent, il a toujours voulu rester simple et proche de ses amis, sans jamais faire étalage d’une quelconque richesse. »

« Il nous a appris l’audace et la générosité »

Miguel, l’un des fils de Michel Nicole, très marqué par la brutalité de cette disparition, n’a qu’un seul regret : « Je n’ai jamais eu l’occasion de lui dire à quel point j’étais fier de lui. Même si parfois il m’est arrivé de douter, à cause de rumeurs incessantes qui circulaient sur ses différents faits et gestes. J’ai compris avec le recul que le plus grand reproche qui lui était adressé était d’avoir osé entreprendre des choses que d’autres n’avaient pas le courage de mettre en route. Mon père avait ses défauts comme tout le monde, mais il nous a appris l’audace et la générosité. Il avait la rigueur et la fermeté nécessaires à l’homme d’affaire et en même temps un grand coeur. Je me souviens de ces fois où il partait pêcher et ne revenait qu’avec très peu de poissons car il avait déjà tout distribué sur son chemin. Il savait que la réussite n’était pas réservée qu’à une certaine catégorie de personnes. Il fut aussi l’un des tous premiers à faire de la vente à domicile. Il y a eu les spectacles, les paillotes, la production de disque et d’autres activités. »

À la retraite depuis plusieurs années, Michel Nicole n’a jamais pu raccrocher réellement. Plus qu’un métier, le milieu de la musique et du showbiz était une vraie passion pour cet homme issu d’une famille très modeste du bourg de Sainte-Marie. On pouvait encore le voir lors de certaines foires tenir son stand de vente de disques. L’autre grande passion de ce Samaritain, c’était le club de football de la commune, La Samaritaine. Fervent supporter, il ne ratait pas une occasion de se rendre au match, quelque soit le lieu. « Il a soutenu le club autant moralement que financièrement et matériellement » , se souviennent certains anciens.

En 2008, son frère François lui a consacré une biographie, « Itinéraire d’un entrepreneur de spectacles » . L’ouvrage permet de découvrir le parcours exceptionnel de cet homme audacieux. C’est Michel Nicole, qui conclut lui-même la biographie en ces termes : « J’ai eu le privilège de proposer des artistes et des groupes de valeurs aux Martiniquais, aux Guadeloupéens, aux Guyanais, à la communauté antillaise vivant en France, à des Européens, Africains et Etasuniens. Ma vocation première était d’organiser des spectacles, des bals. En dépit de tous les écueils, tracasseries et épreuves endurées, je retiens plutôt la bonne ambiance des années passées. »

Un autre Samaritain bien connu dans le milieu du spectacle et passionné de musique haïtienne, Philippe Martiny, alias Philippe Zouk, a beaucoup côtoyé Michel Nicole. « C’est lui qui m’a vraiment fait découvrir le compas, confie t-il. Notre collaboration date des années 80. Je me rappelle d’un homme très généreux et très discret, on le voyait rarement dans les paillotes alors que c’était lui-même qui organisait les soirées. Il n’hésitait pas à aider les autres. Certains lui doivent beaucoup. Je me souviens surtout d’un spectacle live gratuit qu’il avait organisé sur la place des fêtes de Sainte-Marie. Le spectacle avait duré de 17 heures à 5 heures. Les Frères Déjean avaient assuré la clôture. Inoubliable! »

- Créateur de passerelles entre les îles de la Caraïbe

C’est en tant que marchand ambulant que Michel Nicolas a débuté sa carrière, sillonnant avec ses « valises » les campagnes et les quartiers de l’arrière-pays, avant d’organiser ses premières « surprises-parties » … Dans les années 60, il assiste à l’arrivée des premiers grands orchestres haïtiens (Tropicana, les Gais troubadours…), véhiculant le fameux compas-direct créé par le maestro Nemours Jean-baptiste. Michel Nicole a souvent travaillé avec ces groupes à la Bananeraie, dancing réputé de l’époque, avant de créer sa propre structure, le Printania. Basée à Sainte-Marie, cette enseigne a accueilli les meilleurs groupes antillais, africains, haïtiens, dominiquais et cubains : le Ryco-jazz, les Léopards, la Sélecta, les Gentlemen, les Loups noirs, Puissance 8, les Vickings, Shleus-shleus, les Skah-shah, les Gypsies, les Frères Déjean, le Magnum, le Tabou-combo, la Perfecta, les Grammaks et bien d’autres.

Producteur de plus d’une centaine d’albums, Michel Nicole a fait voyager les meilleurs groupes à travers la Caraïbe et jusqu’en Europe. On se souvient encore de ses fameux bals antillais qui rassemblaient plus de 4 000 personnes dans la grande salle Spodex à Bastille.

Comme tout individu qui prend des risques, le Samaritain a connu sa « traversée du désert » , suite à une malheureuse affaire. Un faux pas qui lui a valu les critiques les plus fielleuses. Mona, dans l’une de ses chansons, ne l’a d’ailleurs pas épargné, mais Nicole, avec la fierté qu’on lui connait, a su se remettre en selle et revenir en force. Cet homme, qui a régné pendant plus de vingt ans sur le show-biz antillais, a contribué, quoique l’on dise, à créer des passerelles entre nos îles et à exporter notre musique bien au delà de nos frontières caribéennes

—————–

Image de prévisualisation YouTube

——————

 

MANO RADIO CARAÏBES

 

Et n’oubliez pas, ami…. Visitez Mon site

 

 aussi souvent que vous le pouvez… et merci ! … n’oubliez pas d’informer vos amis !

 

Je vous remercie

 

Cliqué        ICI

 

http://manoloutoby.com/ 

 

http://martelkapale.unblog.fr/

 

 http://www.manoradiocaraibes.com/

 

    http://www.manomerci.com/

 

 

-manoretro
rss 1 réponse
  1. nicole matthias
    26 octobre, 2014 | 19:34 | #1

    Vous aver bien raconter la vie de mon papi

    Répondre

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus